Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actualités

Permanences le lundi et mercredi après midi sans rendez vous.Toutes les permanences CLCV


La CLCV lance une campagne pour mobiliser le public en faveur de l'encadrement des loyers tel que prévu dans la loi ALUR. Toutes informations sur notre site www.monloyertropcher.fr.
Participez.

Recherche

Positions de la CLCV ....

5 mai 2006 5 05 /05 /mai /2006 14:41
La ville de Montpellier a adopté, le 26 avril dernier, une charte de propreté pour le quartier de l’Écusson. Cette charte a été en grande partie conçue par les membres du Conseil Citoyen de Secteur Centre, dont fait partie votre association (le CCS, c’est l’instance créée par la ville au titre de la loi sur la démocratie de proximité : qui rassemble les associations du grand quartier Centre pour travailler, entre autres, sur les voiries et la qualité de vie dans le quartier).

La charte propreté est signée par l’Agglomération, la ville, et les prestataires de la propreté.

L’intérêt majeur de la charte, c’est d’imposer le principe pollueur-payeur. Pourquoi tous les citoyens paieraient-ils pour la saleté de quelques-uns ? Un exemple : des gravats dans la rue. Grâce aux traces de plâtre et autres indices, ont peut assez facilement remonter jusqu’au pollueur, si on s’en donne la peine. Si le pollueur est retrouvé, il aura le choix entre évacuer lui-même ses gravats… ou recevoir la note de l’Agglo qui le fera à ses frais.

L’éducation à l’environnement est réaffirmée, entre autres grâce aux conseils municipaux d’enfants. Les membres du CCS se proposent en outre de faire systématiquement remonter tous les problèmes ponctuels de saleté ou de collecte des déchets qu’ils croiseront, pour améliorer la qualité de ces services.

La publication de cette charte permet de resituer les responsabilités de chacun : c’est la ville qui nettoie les rues, mais c’est l’agglo, grâce à ses entreprises, qui collecte nos déchets...

Voir la charte

Partager cet article

Repost 0
Publié par CLCV34 - dans Environnement
commenter cet article

commentaires